Tout savoir sur la prise de vue aérienne par drone

tout-savoir-prise-de-vue-aerienne-par-drone

Ces cinq dernières années ont été marquées par la révolution spectaculaire de la prise de vue. Cela est dû à l’arrivée de ces engins volants appelés drones. De toutes les tailles et pour toutes les utilisations, les drones sont très présents dans plusieurs activités professionnelles et sont incontournables pour la réalisation de plans aériens.

La réglementation pour la prise de vue aérienne

Si les drones sont partout, pour des usages professionnels ou à titre de loisirs, l’état ne reste pas sans mots à dire face à ses utilisations. Alors, notez que l’utilisation de ces appareils volants pour une exploitation commerciale est encadrée par la loi et doit être déclarée à la DGA C ou Direction Générale de l’Aviation Civile. Aussi, une déclaration de l’activité de photographie est nécessaire. Selon le secteur dans lequel le télépilote est actif, il doit demander une autorisation préfectorale pour la réalisation d’une prise de vue aérienne par drone, que ce soit un vol S1, S2, S3 ou S4.

C’est justement pour cette raison qu’il faut toujours faire appel à un télépilote professionnel pour prendre en charge de toutes les démarches admiratives, de la captation de l’image, de la post-production quand on n’est pas professionnel agrée, afin d’éviter toutes sortes de problèmes. Mais la prise de vue pour un simple plaisir est aussi encadrée par la réglementation. Ainsi, l’utilisation des drones doit être faite dans une zone aérienne autorisée et ne doit en aucun cas gêner la circulation ou les gens.

Prise de vue aérienne : pourquoi les drones ?

Ces derniers temps, les drones ont pris une place non négligeable dans le monde de la photographie. Lors d’un mariage, un drone qui vole dans les cieux de l’endroit où se passe la cérémonie et très communs, durant la réalisation d’un clip vidéo ou d’un film d’entreprise, cet appareil est toujours présent. Si ce nouvel engin connait autant de regains de confiance auprès des professionnels et des particuliers, c’est parce qu’il n’est pas dépourvu d’avantages.

D’abord, il faut admettre que prendre un peu de hauteur pour illustrer un paysage apporte tout de suite un cachet à l’image prise, mais aussi beaucoup de crédit aux productions vidéo. Pourtant, louer un hélico pour une prise de vue est au-dessus des moyens de la plupart des photographes, encore moins un avion. D’ailleurs, même si on a les moyens de louer un hélico, il ne pourra pas passer trop près de bâtiments ou des lignes haute tension. Alors, merci aux drones qui ont résolu le problème. L’arrivée de ces engins volants miniaturisés a donc facilité et rendu la prise de vue aérienne plus agréable encore.

Quels drones pour quels utilisateurs ?

Puisque l’utilisation de drone est maintenant ouverte aux professionnels comme aux particuliers, les constructeurs ont veillé à ajuster ses modèles pour convenir à tous les profils d’utilisateurs. Pour quelqu’un qui n’a pas trop envie de perdre la tête avec les techniques, il existe des modèles qui répondent totalement à leurs attentes. Ce type de drones est notamment dédié aux prises de vue aérienne à titre de loisirs.

Bien sûr, ce modèle nécessite encore quelques ajustements et des montages, mais il fait très bien l’affaire si on veut juste capturer quelques photos ou enregistrer des vidéos lors d’un piquenique en famille par exemple. Pour la prise de vue aérienne dans le cadre professionnel, il existe des modèles plus performants qui sont conçus à l’attention des photographes professionnels. Quoi qu’il en soit, il faut souligner qu’en France, la loi reste inflexible. Ainsi, l’utilisation de ce nouvel engin doit être en présence d’un pilote et d’un caméraman.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*